Isaac Sztrymfman a sept ans quand l’Allemagne envahit la France,
pays où ses parents, juifs polonais, se sont réfugiés. Le 14 mai 1941,
son père, Moïshé, est arrêté et enfermé au camp de Pithiviers où il
reste de longs mois. Le 25 juin 1942, il est déporté à Auschwitz. Il y
est assassiné.


En 1942, Isaac et sa mère, Rivelé, sont à leur tour arrêtés et emprisonnés
à Autun. Sa mère soudoie un gardien pour que son fi ls soit envoyé dans un
hôpital où, grâce à la complicité des médecins et infi rmières, les enfants juifs
sont déclarés malades.
Après ce refuge provisoire, Isaac est caché par plusieurs personnes, faisant
alternativement l’expérience de la cruauté et de la tendresse. Il doit
camoufl er son identité et prend le nom de Jean Devolder.
À la fin de la guerre, Isaac ne retrouve pas ses parents. Il est adopté en
1948 aux États-Unis, et devient Isaac Millman.

Cinquante ans plus tard, Isaac Sztrymfman-Millman brise son
silence pour décrire les scènes marquantes de son histoire.