Les 16 et 17 juillet 1942, plus de 13000 Juifs, dont une majorité de femmes et d'enfants (4115 enfants), sont arrêtés à Paris.  Les familles sont enfermées au Vélodrome d'Hiver puis internées dans les camps de Pithiviers et de Beaune-la-Rolande. Depuis août, les mères sont déportées à Auschwitz, après avoir été cruellement séparées de leurs enfants. Ceux-ci demeurent seuls, livrés à eux-mêmes, errant dans le camp dans un état de détresse absolu. Après quelques semaines, ils sont transférés dans des wagons plombés à Drancy puis à Auschwitz-Birkenau où ils sont assassinés dès leur arrivée.
Les dessins de Gilles Rapaport, d'une grande intensité, accompagnent le texte de Rolande Causse, qui raconte ce qui fut, selon Serge Klarsfeld, le "paroxysme de la solution finale en France”.

> Commander